LES JOURNÉES DU MATRIMOINE
de Charleroi

LES JOURNÉES DU MATRIMOINE

1ÈRE ÉDITION
DU 22 AU 25 SEPTEMBRE

eglantine_slide
hanna_slide
margarida_slide

LES JOURNÉES DU MATRIMOINE

1ÈRE ÉDITION
DU 22 AU 25 SEPTEMBRE

Matrimoine

Depuis bien trop longtemps, les femmes ont été oubliées et invisibilisées par l’histoire. Qui sont celles qui ont construit la cité ? Qui sont les artistes, les artisanes, les ouvrières qui ont façonné Charleroi ? Qui sont les militantes, les intellectuelles, les femmes emblématiques qui ont marqué la région et influencé nos sociétés ? Qu’en est-il de leur héritage? Comment est-ce aujourd’hui transmis ?

Les citoyen·nes via le collectif Charliequeen, l’associatif et la ville de Charleroi se mobilisent pour proposer quatre journées pour visibiliser, informer, (se) questionner et (re)découvrir le talent, le vécu, l’expérience, l’intelligence et le savoir-faire des femmes de notre région, d’hier et d’aujourd’hui.

Ces journées ont aussi pour vocation d’interroger la place des femmes dans l’espace public et la manière dont on pense et co-crée la ville de demain.

Par le biais de nos visuels de communication, nous tenions à mettre en avant des femmes qui participent  au matrimoine carolo et à la réflexion plus large d’une ville inclusive. Voici leurs histoires.

Illustrations : Pauline Rivière

Hanna Voos (1910-1990)

Hanna Voos (de son vrai nom Lucienne Jeanne Devos1) est une danseuse, chorégraphe et pédagogue belge née à Houdeng-Gœgnies le 14 mai 1910 et morte à Charleroi le 17 mars 1990.

Elle débute sa carrière professionnelle en tant que secrétaire de notaire dans un bureau de charbonnage des Patrons Charbonniers du Hainaut. Parallèlement,elle donne des cours de danse et suit des cours d’économie.

En 1938, elle ouvre son propre studio de danse installé dans sa maison. Elle donne cours aux jeunes filles de la région. Ses premiers spectacles rencontrent un certain succès et tournent en Belgique, mais sa troupe est majoritairement composée de filles qu’elle travestit donc en garçons pour certains rôles masculins. Hanna Voos décide alors de donner des cours aux joueurs d’un club de foot avec l’espoir de faire des danseurs de ces jeunes athlètes1 !

Le niveau de sa troupe est tel qu’elle rejoint dès 1943 les tournées Lucien Noël. Hanna sera ensuite engagée comme maîtresse de ballet au Théâtre de Namur et pour d’autres théâtres notamment le théâtre de Mons (1950). À l’ouverture du PBA de Charleroi, en 1957, elle devient directrice de la danse. Après 2 ans, elle réunit les compagnies (Mons-Charleroi) et crée le Ballet du Hainaut en novembre 1959. Quelques années plus tard, l’asbl Ballet de Wallonie est créée, réunissant les troupes de Liège, Mons et Charleroi. Une troupe qui tournera dans de nombreux pays, développant une réputation internationale ; elle deviendra plus tard Ballet royal de Wallonie1.

Hanna Voos a œuvré à la démocratisation de la danse en proposant des spectacles de qualité dans tout le pays afin d’intéresser un public toujours plus large. Elle créa principalement des ballets pour opéras et opérettes et a monté de nombreux ballets (Les Porcelaines de Tournay, Le Bal des Ombres, Coppélia, Les Variations symphoniques, Boléro et La Petite Mendiante.)

Eglantine Petit (1907–1945)

Deux heures du matin, le 28 mars 1944, Eglantine et Oscar Petit, boulanger·e·s au 37 rue de la Régence, en plein centre de Charleroi, sont arrêté·e·s à leur domicile situé à l’étage de la boutique par la Gestapo, sous les yeux de leurs deux filles, Micheline Petit et Monique Petit. On les accuse d’être respectivement membre et chef d’une bande terroriste !

Derrière la façade de leur commerce, ielles hébergent des résistant·e·s traqué·e·s par la Gestapo et des aviateurs alliés. Ielles possèdent une deuxième cachette dans une cabane située à Gerpinnes. Ielles faisaient partie d’un plus large réseau de la résistance armée.

Après voir été dénoncée, emmenée à la prison de Charleroi et finalement transférée dans un camp de travail en Allemagne, Eglantine meurt dans une chambre à gaz au camp de Ravensbrück le 28 mars 1945. Oscar est assassiné au camp disciplinaire d’Ellerich-Mathausen le 13 mars 1945.

Une enquête est ouverte après la guerre par la commission de contrôle du ministère de la Reconstruction, afin que le statut de prisonnier·e politique et de Résistant·e soit accordé à titre posthume aux époux·ses Petit. La requête a évidemment abouti à cette juste reconnaissance.

Fait beaucoup plus exceptionnel, Eglantine et Oscar reçoivent une lettre de remerciement à titre posthume signée de la main du Général des Armées Dwight Eisenhower pour avoir sauvé des soldats et aviateurs alliés. Dans les archives de la famille Petit, on retrouve également un document reconnaissant leurs actes de Résistance de la part du Général De Gaulle.

Le 10 février 2018, deux pavés sont posés en la mémoire d’Oscar et Eglantine PETIT, rue de la Régence, n°37.

Margarida Waco

Margarida Waco vit actuellement à Stockholm en Suède, à quelques kilomètres (à peine) de Charleroi. Elle incarne, au sein de notre programmation, la ville de demain à travers son oeuvre pour une architecture, un territoire, une ville plus inclusive, intégrée et pensée par et pour toutes et tous. Elle est titulaire d’une maîtrise en architecture d’Aarhus et de KADK avec une spécialisation en architecture, planification et politique dans les pays du sud. Ses recherches, publications, design et conversations se basent sur ses expériences vécues dans de nombreux pays (de l’Angola au Congo, en passant par la France et le Danemark). Sa pratique de recherche consiste à enquêter sur les outils spatiaux de guerre et les paysages militarisés. Dans une perspective d’architecture et en rapport avec la question de la mémoire. Elle est actuellement dans la direction éditoriale de The Funambulist, après avoir été chargée de son rayonnement stratégique.

« réimaginer la ville / construire le sujet noir »

Une partie de ses réflexions et de son travail sera présentée durant le colloque du vendredi 23 septembre « Charleroi en mutation : une ville inclusive ? » 

AGENDA

Dames de carreau – Le Bois du Cazier au féminin

Le 22/09/2022
à 18:30
– Bois du Cazier
Type d’activité : Conférence
Lorsque l’on évoque les charbonnages, on voit des cohortes de gueules noires, et l’on en oublie bien souvent le rôle des femmes. Bien qu’elles soient de moins en moins présentes...

Charleroi en mutation : une ville inclusive ?

Le 23/09/2022
à 08:30
– Cube Igretec
Type d’activité : Colloque
Phase 1 : urbanisme et genre – Charleroi s’inscrit activement depuis plusieurs années dans la lutte contre le sexisme et les violences faites aux femmes au sein de la sphère...

Rêveuses de villes

Le 23/09/2022
à 14:00
– Quai10
Type d’activité : Projection documentaire
Rêveuses de villes est à la fois un film sur nos villes qui ne cessent de grandir et un film sur quatre architectes exceptionnelles : Phyllis Lambert, Blanche Lemco van...

Soirée de lancement

Le 23/09/2022
à 18:00
– Quai Arthur Rimbaud
Type d’activité : Inaugurations et performance
Rendez-vous sur les Quais au niveau du Quai10 pour lancer officiellement ces premières journées du Matrimoine. Au programme : 18h : inauguration symbolique de la Placerelle Alice Guy et inauguration...

Mais où sont les femmes ?

Le 23/09/2022
à 09:00
– Sous l’arche du Quai10
Type d’activité : Exposition
Le collectif Charliequeen a le plaisir de vous présenter à nouveau l’exposition « Mais où sont les Femmes ? ». Un travail de plusieurs mois de recherches, d’analyses, de réflexions et d’écriture avec...

Atelier Vitrail – COMPLET

Le 24/09/2022
à 10:00
– La Ruche Verrière
Type d’activité : Atelier pratique
Atelier d’initiation au vitrail Tiffany, coupe de verre, assemblage avec cuivre et étain.

Femmes Verrières

Le 24/09/2022
à 12:00
– La Ruche Verrière
Type d’activité : Visite guidée
Jean Pol Nelequet, Membre des Amis de la Ruche Verrière, guidera le public au sein de ce lieu emblématique à la rencontre de toutes ces femmes qui ont participé à...

HORIZON 2060

Le 24/09/2022
à 14:00
– Départ de la Placerelle
Type d’activité : Balade contée afroféministe, décoloniale
Quelle sera la société en 2060 ? Plongeons ensemble dans un univers imprégné de fiction utopique et décoloniale à travers la vision des femmes afrodescendantes.

Les héritièr·e·s. À la recherche de notre matrimoine

Le 24/09/2022
à 14:00
– Bibliothèque Marguerite Yourcenar
Type d’activité : Atelier collage / fanzine
« Avez-vous déjà songé à tout ce que votre maman, vos sœurs, vos tantes, vos institutrices, vos autrices ou réalisatrices préférées, toutes ces femmes qui ont marqué votre vie de près...

Voies de femmes dans la ville

Le 25/09/2022
à 10:00
– Roux et Monceau-sur-Sambre
Type d’activité : Balade guidée à vélo
Balade à vélo à la découverte de lieux et de noms de rues attribués à des Femmes. Un espace urbain n’est pas neutre, il met, généralement, en valeur des portraits...

Ciao Nonna – COMPLET

Le 25/09/2022
à 16:00
– Château de Monceau
Type d’activité : Diffusion sonore
Une création sonore qui retrace, à travers 3 générations, l’immigration italienne du point de vue des femmes dans la région de Charleroi. Rendez-vous avec Nicolina, sa fille et sa petite...

Dans la cuisine – COMPLET

Le 25/09/2022
à 17:00
– Château de Monceau
Type d’activité : Théâtre
Mélanie a grandi à Charleroi au milieu de centaines d’autres « Tchitcho ». De son pays d’origine elle sait ce qu’on lui en a dit, que c’est « le plus...

Infos et inscriptions

info@charliequeen.org

071/50.18.19

(du lundi au vendredi, de 9h à 17h sauf le vendredi jusque 12h).